Archives pour la catégorie Environnement

Une réflexion sur la place du patrimoine dans nos villes

Des solutions nouvelles pour valoriser le patrimoine!

Un plaidoyer d’Héritage Montréal en faveur de la réutilisation de notre bâti ancien, qui peut s’appliquer aussi à la valorisation des artéfacts bâtis et du paysage urbain comme au site du Fort Numéro-Trois.

« (…) on néglige l’urbanisme réfléchi au profit de la délivrance rapide de permis. On confond planification et réglementation, vision et procédure. Or, développer Montréal et la région métropolitaine sans la banaliser aux yeux du monde, c’est anticiper les enjeux futurs et se donner collectivement une vision d’avenir et des stratégies qui reflètent notre réalité et notre géographie de métropole culturelle. Montréal, c’est plus qu’une somme de projets et la société montréalaise, plus qu’une liste de bénéficiaires de services et de contribuables. »

Le moulin des Arts de St-Étienne-de-Lauzon: un joyau à conserver!

Communiqué de presse émis le 31 juillet 2015

Une action urgente s’impose pour conserver ce moulin, témoin de l’activité du bois à Lévis et un des derniers moulins à scie au Québec.

Nouvelle image


GIRAM COMM Le moulin des Arts site GIRAM

Pour la Ville de Lévis, le dossier est clos

(Journal de Lévis, 17 août 2015)


Réactions du président du GIRAM et du vice-président au Patrimoine

Même madame Ouellet annonce des regrets de le laisser sans protection.  La Ville ne veut pas relever le défi économique.  Le monument semble exiger de gros investissements et, d’autre part, son environnement semble gâté de façon non récupérable.

Je ne l’ai pas vu, mais la Ville devrait le citer illico, après avoir produit une  brève analyse de l’état des lieux –bâtiment intérieur et extérieur- et une évaluation environnementale avec obligation pour le propriétaire de couvrir le bâtiment pour le rendre imperméable.  Pour le reste, on verra plus tard.  Il faut également suggérer des usages fonctionnels ou culturels après en avoir magnifié le sens et l’intérêt patrimonial.

L’Anse-Pleureuse à Saint-Maxime de Mont-Louis possède ce genre de moulin qui était laissé à l’abandon et auquel les usagers avaient jadis accès par la mer pour y faire moudre leur grain.  On vient de vendre le mécanisme et le nouveau propriétaire s’apprêtait à  le déménager.  La population a décidé que le gréement resterait sur place et stoppé les camions.  Le nouveau propriétaire a dû se résigner et faire marche arrière devant l’opposition de la municipalité et des citoyens . Voir Google.

Michel Lessard, v-p. Patrimoine

19 août 2015


J’ajouterais qu’il n’y a pas de si gros défi économique à relever pour la Ville de Lévis.  Jadis, à Charlesbourg, on a déplacé une station service pour permettre la réhabilitation du Moulin des Jésuites dont il ne restait qu’une partie des 4 murs de pierre.  Aujourd’hui,  c’est un parc public prisé par la population régionale.

L’entreprise qui oeuvre actuellement  sur le site du Moulin Gosselin est un concasseur de roches.  Rien n’est extrait du site.  Tout vient de l’extérieur.  Ce type de machinerie est mobile.  Avec un peu de conviction, on pourrait donner un coup de pouce pour une relocalisation plus appropriée, en dehors des circuits humains.

Pierre-Paul Sénéchal, président, GIRAM

 

 

 

 

 

Archives Environnement

Photo: Secteur des Crans, vue de la vallée du ruisseau Cantin (centre de ski de fond Les Grandes Prairies) du sommet du cran des Hirondelles

Interventions du GIRAM en matière environnementale

Minicentrales: le nouveau partenariat FMQ-PLQ – un article de Pierre-Paul Sénéchal -

Le Soleil, 29 avril 2013


Mémoire présenté dans la cadre des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet d’aménagement d’une centrale hydroélectrique sur la rivière Sainte-Anne à Saint-Joachim

27 mars 2013 


CONFÉRENCE « UNE CEINTURE VERTE POUR LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE QUÉBEC, POURQUOI PAS ? »

par Monsieur Pascal Bigras,

Directeur général de Nature-Action Québec

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE

du mercredi 7 novembre 2012


Le GIRAM appuie des citoyens pour la conservation du boisé de l’Érablière à St-Nicolas

Le Journal de Lévis, 22 octobre 2012


Le GIRAM demande au ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs de tenir des audiences publiques pour le projet de barrage sur la rivière Ste-Anne – 22 octobre 2012


Le GIRAM salue l’adoption de la Politique de foresterie urbaine de la Ville de Lévis. On se rappelle que le GIRAM avait déposé un mémoire et participé aux consultations publiques. Le Journal de Lévis, 26 août 2012


« Havre de fraÎcheur »

Opinion, Le Soleil, 6 août 2012 

« C’est lors de canicule que les citoyens reconnaissent l’ombre bienfaisante d’un arbre. Qui en marchant, qui en cherchant une place judicieuse pour stationner, qui en relaxant sous une canopée. Alors que la nouvelle réglementation à Lévis concernant la plantation d’arbres en façade des résidences n’est obligatoire que lors de nouvelles constructions, rien n’oblige les propriétaires actuels des anciens quartiers à y planter un arbre. Il aurait été pourtant facile et judicieux d’y ajouter cette obligation à tout le moins lors d’un changement de propriétaire. Dans le contexte actuel des nombreuses transactions immobilières, notamment dans le secteur Desjardins, on aurait pu ainsi profiter d’ici quelques années de la présence bénéfique de dizaines de nouveaux spécimens et… de quelques degrés en moins. »


« Boisés du Saint-Laurent: Après le déboisement, on rase la crête de la falaise. Le GIRAM dénonce les travaux dans ce secteur de Saint-Nicolas ».

Communiqué - Le Journal de Lévis du 11 juillet 2012 et Carrefour des lecteurs, Le Soleil, 2 juillet 2012


Plan d’action en développement durable (PADD) de la Ville de Lévis – atelier environnement. Le GIRAM a participé le 11 mai 2012 à une séance de consultation avec divers intervenants du milieu, suite au dévoilement du Plan d’aménagement de la CMQ Québec 2030 en juin 2011.

GIRAM PMAD_CMQ_14 juillet 2011


Regard sur l’avenir du Port de Québec. La présidente du  GIRAM a participé à une rencontre entre l’administration portuaire de Québec et certains acteurs environnementaux de la région de Québec le 16 avril 2011


 

Suzanne Lemire et Estelle Portelance du GIRAM ont participé le 11 avril 2012 à ce forum où divers organismes environnementaux et des acteurs du monde municipal ont présenté les bons coups et les espoirs d’une mise en valeur du Saint-Laurent. Le Forum était organisé par la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel de Saint-Augustin.


« Lévis sur le sentier du reboisement ? »

Le Soleil, 5 février 2012 - Journal Le Peuple, 8 février 2012


Mémoire sur le Projet de politique de foresterie urbaine de la Ville de Lévis – Le GIRAM a participé aux consultations publiques le 16 novembre 2011 en faisant part notamment des éléments suivants:

  • Un couvert forestier à la hauteur de 25 % d’ici dix ans pour les quartiers résidentiels de Lévis;
  • La plantation d’arbres obligatoire non seulement pour les nouvelles constructions mais aussi pour les anciennes lors de changement de propriétaires;
  • Relever les boisés existants devant faire l’objet d’une préservation pour les générations futures et statuer à l’avance qu’aucun projet de développement de quelque nature que ce soit n’y sera autorisé;
  • Une réglementation adéquate et son application sans équivoque basée sur des objectifs de protection et de multiplication du couvert forestier;
  • Lors de l’évaluation municipale, « bonus » si présence d’arbres, « malus » pour l’absence;
  • Un budget dédié à la politique de foresterie urbaine avec indexation annuelle;
  • Des ressources pour l’éducation et la sensibilisation des citoyens aux bénéfices des arbres;
  • La création d’un fonds de l’arbre où le promoteur de projet résidentiel, commercial ou institutionnel verse 0,10 $ à la Ville pour chaque pied carré développé.

« Coupes d’arbres, l’erreur se répète » – Site de l’ancien Golf de l’Étang

Communiqué- 7 juillet 2011


« Abattage récent d’arbres centenaires quartier Saint-Sacrement : un geste indigne »

Un texte de Estelle Portelance, 29 juin 2011 :

La Ville de Québec s’est inscrite avec dynamisme dans le projet de Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la CMQ. Elle veut « Bâtir 2031 Structurer, Attirer, Durer ».

Dans ce cadre, il semble que la préservation d’arbres centenaires en plein centre-ville ne fasse pas partie de ses plans. Pourtant, le projet de Plan vise à « intégrer les constructions au milieu naturel en respectant le couvert forestier… » (p. 48).

S’agit-il encore de belles paroles qui ne seront appliquées que lorsque toutes les conditions seront réunies : pas de promoteurs en vue, pas de plans définis de la Ville, terrains non-bâtissables.

Sur fond de densification, une volonté politique doit s’imposer pour que les projets de développement immobilier sortent des années 60 et entrent dans l’ère du développement durable.


Projet Nos amis les arbres, le GIRAM appuie l’initiative des professeurs de l’École du Grand Fleuve de Saint-Romuald  (voir aussi l’onglet Prix- Concours photo 2012)

Une lettre de Suzanne Lemire du 26 avril 2011


Jour de la Terre en nos villes - Pierre Blouin22 avril 2011


« Gaz de schiste : questions préalables et moratoire »

Une lettre de Louis-Marie Asselin, membre du GIRAM, à Madame la Ministre Nathalie Normandeau, 28 février 2011


Le Couvert forestier à Lévis a été présenté, cette fois, à Commission consultative de l’environnement, de l’eau et de la qualité de vie de la Ville de Lévis le 1er février 2011. Résumé.


Gaz de schiste: le GIRAM dépose son mémoire au BAPE – 11 novembre 2010 -


Les sentiers de ski de fond Les Grandes Prairies de Saint-Romuald menacés de disparition par le développement du mégaquartiermémoire déposé à la séance de consultation du 16 août 2010communiqué de presse

Le Journal de Lévis, 25 août 2010

Le Peuple, 21 août 2010


Le GIRAM est signataire de la Déclaration pour la protection des milieux naturels d’intérêt de la ville de Québec – 10 juin 2010


Mois de l’arbre et des forêts – Distribution de jeunes plants d’arbres le 29 mai 2010 – Communiqué


« Jour de la Terre – Préservons nos boisés urbains »

Communiqué, 22 avril 2010 

  • Élaboration d’une charte environnementale des droits des citoyens de Lévis et sa périphérie pour la coalition des groupes environnementaux de la Rive-Sud (2002).
  • Intervention relative à la pollution causée par le port de Québec (septembre 2002)
  • Soutien au groupe Chute libre à Notre-Dame-de-Montauban pour contrer l’aménagement d’une petite centrale hydroélectrique sur la chute des Neuf (2002).
  • Intervention sur la protection de l’intégrité des espaces riverains en bordure de l’Etchemin (terrain et monastère des Cisterciennes).
  • Document de réflexion et orientations environnementales et patrimoniales à l’intention des gestionnaires et des futurs élus de la nouvelle Ville de Lévis (juin 2001).
  • Échantillonnage bactériologique (coliformes fécaux) du fleuve entre Saint-Nicolas et Saint-Michel afin de vérifier l’état des eaux pour la baignade suite à l’assainissement des eaux (été 1997), projet financé par Santé Canada.
  • Communiqué, mars 1990.  Recommandation pour la protection du St-Laurent et son milieu riverain.
  • Interventions multiples pour la protection des milieux humides de la Côte-de-Beaupré et la conservation de la halte panoramique de la côte de la Miche (Saint-Joachim).
  • Interventions pour contrer la pollution du ciel par les hydravions touristiques dans l’agglomération de Québec.
  • Mémoires et prises de position concernant les risques de déversements d’hydrocarbures par les transporteurs maritimes.
  • Publication d’un dépliant sur la nécessité de l’assainissement des eaux sur la rive sud du Saint-Laurent (région de Québec).